Le plomb et le saturnisme

Wikipedia : Le saturnisme

Le saturnisme est la maladie correspondant à une intoxication aiguë ou chronique par le plomb. Ce nom fait référence à la planète Saturne, symbole du plomb en alchimie.

Contrairement à d’autres métaux, le plomb n’a pas de rôle utile connu dans l’organisme humain, animal, fongique ou végétal. Il est toxique au niveau cellulaire, quelle que soit sa concentration.

Chez l’Homme, le seuil légal de danger ou quantité maximale tolérée est en France de 50 μg de plomb par litre de sang alors qu’il était de 400 μg en 1976, mais le consensus scientifique est que ses effets négatifs sur le cerveau et la cognition apparaissent avant ce taux, quelle que soit la dose. Le jeune enfant, le fœtus et l’embryon y sont beaucoup plus exposés que l’adulte.

Cette maladie était connue des anciens et des analyses d’ossements l’ont confirmé. Les principales sources de contamination étaient la vaisselle et les objets en plomb (récipients de cuisson, tuyauteries, réservoirs…) ou d’étains et d’émaux de poteries contenant du plomb ; les vapeurs de plomb des fonderies romaines antiques ont eu des retombées jusque dans les régions polaires.

L’enjeu de santé publique est important, notamment car le plomb est facteur de handicap mental, même à faible dose s’il contamine l’embryon ou le fœtus, et il affecte les capacités d’apprentissage de l’enfant (pour des plombémies aussi faibles que moins de 5 μg/dL ; avec une perte de 0,46 points de QI par microgramme de plomb supplémentaire par décilitre de sang).

La chimie analytique permettant maintenant de mieux cerner ce risque, des praticiens et chercheurs hospitaliers ont en 2010 proposé de compléter les bilans sanguins et bilans de santé classiques par un profil métallique.

 

> Lire toute la fiche wikipédia sur le saturnisme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.