Actualités Le plomb et le saturnisme

Quel est l’objectif d’un dépistage du saturnisme selon le HCSP ? Réponse.

Selon le Haut Conseil de Santé Publique :

Les valeurs de contamination des milieux (pour les sols : 300 mg/kg si bioaccessibilité à 30%, 90 mg/kg si bioaccessibilité de 100%) correspondent à des concentrations telles qu’un enfant, ou une femme enceinte ou projetant une grossesse, qui y seraient exposés justifieraient de mesures particulières de prévention et notamment, d’un dépistage par mesure de la plombémie.

Les personnes dont la plombémie est égale ou supérieure à 50 μg/L, identifiées lors de ce dépistage, doivent rapidement bénéficier de mesures personnalisées qui les soustraient de manière pérenne à cette exposition.

Le fait que le dépistage ne retrouve pas de sujet présentant des valeurs élevées de plombémies ne signifie pas que la situation est satisfaisante ; cela peut être le reflet de la taille réduite de la population concernée ou résulter du fait que l’intensité du contact avec le milieu contaminé se situe en deçà des valeurs conventionnelles retenues pour la modélisation de l’exposition. Cela peut être vrai au moment de la campagne de dépistage mais pour autant le potentiel d’exposition et donc la menace restent présents et peuvent se manifester dans le futur. Une analyse approfondie des conditions d’exposition doit être conduite afin d’en tirer les mesures de gestion du risque jugées les plus pertinentes dans le contexte particulier.

hcspr20140523_expoplombnouvobgest(1)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.