Selon les simulations de la CiRE communiquées en 2014/2015 à l’ARS, ce sont bien plusieurs milliers d’enfants qui seraient atteints de saturnisme dans les anciennes plaines d’épandage du 78 et du 95

La Cire savait dès 2014 que la simulation montrait que plus de 5% des enfants seraient atteints de saturnisme, soit des milliers d’enfants. Les mesures de prévention demandées par le HCSP DOIVENT être déclenchées d’urgence, elles auraient dû l’être dès 2015…

Rapport scientifique et bibliographie de 2011 par l’Académie nationale de Pharmacie

Les impacts du plomb sur la santé à de faibles doses selon l’Académie nationale de pharmacie :
augmentation de la mortalité toutes causes, par infarctus et par accidents vasculaires dès 20 μg/l ; association d’épisodes dépressifs majeurs, de troubles paniques et anxieux chez de jeunes adultes avec des plombémies en moyenne de 12,4 μg/l ; perte de 7,4 points de QI entre 10 et 100 μg/l ; augmentation du risque d’infertilité chez les femmes multiplié par 3 quand on compare les plombémies > 25 μg/l à celles < 25 μg/l ; baisse du quotient intellectuel (QI), du niveau de lecture, de calcul, problèmes de comportement à des taux inférieurs à 100 μg/l chez les enfants ; ...

Diagnostiquer et prévenir le saturnisme avant 18 ans (fiche de Santé Publique France) / Document destiné aux professionnels de santé

Prescrire une plombémie pour repérer le saturnisme infantile lorsque l’enfant habite ou fréquente régulièrement des lieux proches d’un site industriel à risque, en activité ou non…
Quelle que soit la plombémie, des conseils hygiéno-diététiques peuvent être proposés comme :
à proximité d’un site industriel émetteur de plomb ou pollué par le plomb :
– essuyer et retirer les chaussures en entrant dans le logement,
– ne pas laisser les enfants jouer à l’extérieur sur un sol nu,
– éviter la consommation des végétaux cultivés ;